Welcome to the Inside Congo Website.
Inside CongoInside CongoInside Congo
+243 8 215 600 04
contact@insidecongo.org
Goma - RDC
Inside CongoInside CongoInside Congo

RDC : Fermeture des universités, à quoi les étudiants sont-ils passés?

  • Home
  • Education
  • RDC : Fermeture des universités, à quoi les étudiants sont-ils passés?

Après la suspension des activités dans tous les établissements éducatifs au niveau national suite à la pandémie du CoronaVirus, des questions se sont posé sur la vie que vont mener les écoliers, élèves et étudiants pendant cette période. D’une façon particulière les étudiants, pour qui le gouvernement n’a encore pas jusque-là trouvé de solution pour assurer la continuité des cours : à quelles activités se livrent-ils durant cette période ?

Des étudiants suivant un cours à l’université de Goma. (Ph. Innocent Buchu)

 

Depuis le Jeudi 19 Mars 2020 jusqu’à ce jour, et conformément à l’adresse du Président de la République à la nation congolaise le jour précédent, les établissements éducatifs sont fermés sur toute l’étendue de la RDC.

Jusque-là, le gouvernement n’a pas encore trouvé une solution qui puisse remédier aux défis liés à la continuité du programme de l’enseignement supérieur et universitaire ; alors que, pour les écoliers et élèves de certains établissements, pour la plupart étant privés, des initiatives ont été prises pour les occuper durant cette période à travers des exercices hebdomadaires et dans les écoles des nantis on a adopté le télé-enseignement, et que les finalistes des écoles secondaires se préparent pour passer les épreuves d’Etat, les Universitaires, eux, semblent délaissés pour compte.

La majorité des établissements organisant l’enseignement supérieur et universitaire au niveau national ont déjà fermé leurs portes. Certains l’ont fait le jour-même de l’annonce des mesures d’urgences. D’autres, comme l’université catholique la Sapientia de Goma par exemple, ont attendu environ deux mois pour fermer leurs portes, et suspendre l‘accès à la bibliothèque auquel avaient droit seuls les étudiants finalistes pour continuer la rédaction de leurs travaux de fin de cycle et mémoires.

Vu la situation qui se présente, et ne sachant pas qui condamner pour ce qui arrive, sans faire allusion au risque d’une année académique ratée, plusieurs questions restent présentes dans plusieurs esprits : si, dans une situation normale, les étudiants devraient se retrouver dans leurs universités, et puisque ce n’est pas le cas vu que les activités ont été suspendues et qu’il n’y a pas encore de réponse adaptable sur toute l’étendue de la République, quel est désormais leur sort ? A quelles activités ont-ils décidé de passer ?

C’est avec ce questionnement que nous avons rencontré certains étudiants et avons pu en contacter d’autres, pour avoir une idée sur la façon dont ils occupaient leurs temps, tout ce temps libre dont ils bénéficient durant cette période de confinement.

Parmi ceux que nous avons contactés, certains ont déclaré que cette période leur est en grande partie bénéfique, puisqu’elle leur permet de s’adonner à des activités constructives telles que les lectures de différents ouvrages ou l’apprentissage de nouvelles langues. C’est le cas de Florence, une jeune étudiante de Bukavu, qui a déclaré avec une note humoristique que le confinement lui a permis d’acquérir un nouveau statut en matière de compétences, celui de polyglotte. Selon ses dires, elle a enfin eu du temps pour apprendre seule et calmement l’anglais et le fait de passer du temps à coté de ses grands-parents lui a valu la maitrise de sa langue maternelle qu’est le kinande. Sans faire allusion aux deux langues qu’elle parlait déjà couramment, le français et le swahili.

Florence, comme Ardent, un étudiant de Goma, ont en même temps profité de ce temps pour écrire leurs travaux de fin de cycle. Ils organisent des rencontres avec leurs encadreurs ce qui permet ainsi à leurs travaux d’évoluer.

Joe, un autre étudiant de Goma interrogé à ce sujet, déclare que cette pause intervenue dans les activités académiques lui a donné l’occasion de renchérir ses recherches dans le domaine du leadership transformationnel qui le passionne. Il a, ajoute-t-il, en même temps le temps nécessaire pour organiser ses formations en ligne et contribuer ainsi à passer le temps avec ses amis et connaissances en attendant la reprise des cours.

Une autre bonne nouvelle nous est venue de Andy, étudiant à Lubumbashi, qui a donné son avis en ces termes : ‘’la suspension des cours dans nos universités ne doit aucunement nous déranger d’autant plus que ce sont des mesures qui permettent de réduire la contagion de la covid. D’ailleurs, j’en ai saisi l’occasion pour développer une compétence littéraire en publiant un article intitulé Covid-19 : anecdotes de chez nous, dans lequel je parle de quelques situations changeantes dans le quotidien de la vie de nos compatriotes pendant cette période de crise.’’

En allant un peu plus loin dans nos discussions avec d’autres étudiants, nous avons pu comprendre que cette période, pour plusieurs étudiants congolais, loin d’être une source de frustration, semble plutôt bénéfique. Pour d’autres, d’ailleurs, c’est une bonne occasion de faire de petits travaux dans différents domaines selon leurs compétences, ce qui leur permet de gagner en même temps un peu d’argent qui puisse aider leurs familles à subvenir à différents besoins, en cette période où plusieurs ménages traversent une situation critique.

La majorité de nos interlocuteurs ont donné des réponses intéressantes, ce qui soulagerait la plupart de congolais qui pensent en effet que la jeunesse estudiantine congolaise est inconsciente.

Certainement, tous les étudiants ne se sont pas lancés dans des activités qu’on peut qualifier d’utiles, tels que l’amélioration de leurs compétences par exemple ou l’apprentissage des métiers, mais on peut déjà espérer voir de bons résultats à partir des activités de ceux que nous avons pu interroger.  Sinon, quelles autres activités leur proposez-vous en attendant la reprise des cours ?

Leave A Comment

Subscribe to our newsletter

Sign up to receive latest news, updates, promotions, and special offers delivered directly to your inbox.
No, thanks