Parc National des Virunga, Nouvelle naissance d’un gorille ce vendredi 7 mai 2021


L’écotourisme en République Démocratique du Congo est un impératif pour la protection de l’écosystème. A travers les efforts fournis par l’ICCN et ses rangers, d’énormes avancées significatives ont été observés dans le Parc National des Virunga où une nouvelle naissance d’un gorille a été déclarée.

Il s’agit de la famille Rugendo, vivant dans le sous–secteur Mikeno ( Bikenge, Jomba et Bukima). Né de la femelle Janja, le bébé gorille serait du sexe masculin.
Une très bonne nouvelle pour décorer les efforts que ne cessent de fournir les rangers, qui en dépit de la situation sécuritaire préoccupante dans les environs du parc font de leur mieux pour proteger ces animaux rares en voie d’extinction et les touristes.

A ce jour le Parc National des virunga compte environ 800 rangers chargés de la protection de sa superficie s’étendant sur 7800 Km². En avril 2020, douze rangers ont perdu la vie lors d’une attaque féroce d’un groupe armé rwandais et six autres âgés entre 25 et 30ans s ont perdu la vie en janvier 2021 en patrouille dans les limites du Parc. Une situation qui rend la tâche des rangers très difficile à accomplir.
Malgré cette situation terrifiante, dans le Parc National des Virunga il y a encore des nombreux sites touristiques situés dans des zones où la sécurité des personnes et leurs biens est garantie, grâce aux efforts notamment des rangers. Ce qui a d’ailleurs favorisé la croissance des visites des touristes étrangers avant la pandemie de Covid19.

Les bonnes nouvelles semblent sourire au Parc National des Virunga, habité par des nombreuses espèces en voie de disparition très visitées par les touristes internationaux, au lendemain d’une importante crise sanitaire causée par la pandemie de covid–19, qui a eu des conséquences répercusives sur le tourisme en République Démocratique du Congo, comme partout au monde.

Par ailleurs cette nouvelle devrait pousser le nouveau gouvernement récemment investi à fournir encore plus d’efforts dans la promotion de l’écotourisme, ce dernier ayant été malheureusement oublié par les prédécesseurs.

Avec les naissances des gorilles qui s’enchaînent en République Démocratique du Congo, les capacités à accroître les recettes par le tourisme peuvent facilement être exploitées, tout en contribuant à la protection de l’écosystème. Un constat qui rejoint d’ailleurs les objectif du nouveau ministre du tourisme, Modero NSIMBA, qui ambitonne faire du tourisme un véritable pilier de la diversification de l’économie nationale.


Créé depuis plus de 100 ans le Parc National des Virunga,malgré les difficultés rencontrées, a vu le nombre des gorilles augmenter ces dernières années , alors qu’il n’en restait que plus ou moins milles au monde il y a quelques années de cela.
La relance d’a ctivités ayant été soumise à des nombreuses restriction, l’arrivée des touristes risque de continuer à augmenter. D’où l’importance d’un intérêt particulier du nouveau ministre du tourisme à l’écotourisme.

Nicolas Mbula Amani

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked*